Félins

Par beebee | lundi 20 février 2012
Tags: félins , Disney , lion , guépard , Kenya , Afrique , réserve



Félins est un film documentaire de Disney Nature tourné en Afrique dans la réserve du Masaï-Mara au Kenya. Il met en scène deux clans de lions : celui au sud du fleuve mené par Fang, un vieux lion au croc cassé, et celui du nord mené par Kali et ses fils qui veulent s'approprier le territoire du sud. Parallèlement aux lions, on suit une famille guépard menée par Sita, une mère courageuse qui brave tous les dangers pour la survie de ses petits. On découvrira d'autres acteurs secondaires, mais le film se focalise essentiellement sur les lions et les guépards.

Dès les premières secondes, on est totalement subjugué par la beauté des images. Les petits lionceaux sont à croquer, les adultes sont majestueux, la course du guépard filmée au ralenti est une oeuvre d'art de la Nature. Mais plus que les images, on entre véritablement dans l'intimité de ces familles de félins et on en découvre leur beauté profonde. On comprend à travers eux ce que veut dire "l'intérêt du groupe".  Contrairement à l'homme, l'individualité n'existe pas,  tout est fait pour la survie de l'espèce, jusqu'au sacrifice d'un des membres. Vraiment très touchant.

Ce qui caractérise le plus les félins du film c'est le courage et la volonté. Il vont toujours de l'avant pour vivre. La nature même du lion transparait ici, et si l'homme en a fait le symbole de la volonté à travers les contes et légendes (voir le Magicien d'Oz, Narnia, Le Roi Lion, etc.) ce n'est pas pour rien. Que de noblesse et de puissance se dégagent de Kali et de ses fils : ils marchent inexorablement vers leur destin de conquête, on a l'impression de voir une séquence de Narnia avec Aslan, mais non, ce n'est pas de l'image de synthèse, c'est bien la réalité ! La dureté de la vie, cette réalité parfois violente mais nécessaire, contraste avec des moments de  calme et de sagesse incarnée par Layla qui élève la jeune Mara. Les liens sont très forts entre les félins, et on ne peut qu'être ému par cette pureté qui se dégage d'eux. Il n'y a pas de bons ni de mauvais, il y a juste le fait qu'ils font partie d'un tout (c'est en cela que le film est intelligent car il ne crée pas des personnages stéréotypés de dessin animé).

La voix off est assurée par Pascal Elbé pour la version française, contre Samuel L. Jackson pour la version américaine. C'est vrai que l'on perd un peu au change, il aurait peut-être été mieux de trouver un autre acteur, mais le résultat est tout de même satisfaisant. Pour répondre aux critiques qui dénoncent un "mièvre commentaire anthropomorphique", il faut dire qu'il était nécessaire de "personnaliser" ces familles pour rendre le film accessible au plus grand public (notamment aux plus jeunes), et tout simplement pour rendre le film et les destinées compréhensibles. Le texte est très bien pensé et pas du tout lourd.
Bref, un film a voir et  à revoir, aussi bien pour les enfants qui seront subjugués par la puissance et la rapidité des animaux que pour les adultes qui pourront y trouver et comprendre toute la beauté et les leçons de la Nature.

Note Beecolor : 8/10

aucun commentaire